Michel VALETTE-ROSSI - Psychologue Hypnothérapeute EMDR - Lyon - Addictologue - Psychologue hypnose - EMDR Lyon
EMDR - MAH ®

Je suis amené en fonction des demandes, à utiliser plutôt l'une, ou l'autre approche, qui même si elles partagent  des points communs, se distinguent fondamentalement par le mode opératoire et l'utilisation formelle de l'hypnose, à différents niveaux du protocole, dans les MAH® (que j'ai déposés à l'INPI). 


EMDR (eye movement desensitization reprocessing)

L' EMDR est née dans les années 1987, de manière assez inopinée, et formalisée ensuite par sa créatrice, Francine SHAPIRO.

L' EMDR n'a cessé d'évoluer au fil du temps, passant d'une technique pure de désensibilisation, à l'origine (1987-89), à une approche psychothérapique dépassant, chemin faisant, le simple cadre  de son utilisation validée pour son efficacité scientifiquement sur le trouble de stress post-traumatique. Elle est la seule, avec les TCC, à être recommandée, à ce titre, par l'OMS (organisation mondiale de la santé) et par la HAS (haute autorité de santé). 

Beaucoup de recherches dans ses différentes utilisations se poursuivent, lui conférant par là-même, une dimension scientifique "rassurante". 


Il faut rendre à César ce qui est à César !

En effet, beaucoup d'autres appellations reprenant le principe des mouvements oculaires, ont ensuite vu le jour (IMO, HTSMA, BSP, DNR, ...) reprenant, peu ou prou, les étapes du protocole SHAPIRO, mais sans, pour certaines, y faire référence. 

Même si l'EMDR emprunte, sans le savoir au départ, peut-être, aux thérapies d’exposition/désensibilisation  et cognitives (tel Monsieur Jourdain !), et aussi à l'hypnose, malgré certains dénis initiaux, d'ailleurs, à quand l' EMDRH (?!), il est d'honnêteté intellectuelle de reconnaître sa spécificité originelle, et dont je m'inspire aussi pour les MAH®. 

Ma formation EMDR

Je suis régulièrement formé en EMDR (les 2 niveaux - cf. ci-dessous*) par l'institut français d'EMDR (IFEMDR), supervisé et poursuis régulièrement des formations en son sein.

En outre je suis enregistré sur l'annuaire de l' IFEMDR.



MAH® (mouvement alternatifs hypnotiques)

Lors d'un traumatisme ou autre situation désagréable, du passé récent ou lointain, les émotions, ainsi que les croyances associées à l’événement, peuvent rester bloquées dans le cerveau. Du coup, le risque est, dès lors, que chaque situation de la vie renvoyant, peu ou prou, à la situation traumatique initiale, consciemment ou inconsciemment, réactive cette dernière, dans son cortège d'émotions/sensations désagréables (peur, colère, tristesse, dégoût) ainsi que les croyances qui y sont rattachées, entretenant celles-là (cercle vicieux), alors que l’événement originel déclencheur (le traumatisme) est loin.
 
Dans des thérapies strictement verbales, il peut y avoir une compréhension intellectuelle des processus psycho-émotionnels en jeu dans un événement, mais la compréhension psycho-émotionnelle de ce dernier, et les "nouveaux" comportements qui pourraient en découler, ne sont pas aussi automatiques qu'on pourrait le supposer.
 
C'est ainsi que les MAH®, au croisement de l'Hypnose, de l'EMDR(une partie du protocole de Francine SHAPIRO), des TCC (1ère, 2ème et 3ème vagues), de la Psychanalyse, se voulant tour à tour,  tant une technique de libération émotionnelle ponctuelle, lors d'abréactions (fortes réactions émotionnelles), qu'une approche psycho-hypnothérapique multi référentielle, vont trouver toute leur place, par le jeu de stimulations bilatérales oculaires, kinesthésiques ou auditives, mobilisant les deux hémisphères cérébraux, dans l' intégration/métabolisation, tant rationnelle, qu'émotionnelle de l’événement "traumatique". Autrement dit, ils vont permettre un retraitement "libérateur" de l'expérience traumatique, avec, cependant,  pour une utilisation optimale et un taux de réussite élevé, l'importance de respecter un certain nombre de conditions (protocole).
 
En effet, Les MAH®, au titre d'une pratique hypnothérapique,  sont une méthode réglée de traitement psychologique, une méthode thérapeutique psychologique des troubles psychiques ou corporels utilisant  une relation thérapeute-malade.
 

Enfin, l'utilisation des MAH®, dépasse très largement la résolution des psychotraumatismes (au sens du DSM-V), puisqu'ils sont très  appropriés dans bon nombre d'autres problématiques psycho-comportementales telles que, phobies, troubles anxiodépressifs,  problèmes d'estime de soi, de confiance en soi, d'affirmation de soi, addictions, psychosomatique, etc.
*
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint